Des astuces pratiques avant d’investir dans l’immobilier en Espagne

Acheter un bien immobilier en Espagne peut être difficile en n’étant pas sur place en raison de la législation. La barrière linguistique et la nécessité de visiter régulièrement les biens. Voici les points clés à connaître pour clarifier votre projet d'achat en Espagne et réussir votre acquisition, avec les conseils d'experts.

Affiner votre recherche immobilière en définissant vos critères essentiels

Il est essentiel de prendre le temps de définir les caractéristiques recherchées pour un bien immobilier, telles que la surface, le type de bien, le nombre de chambres et les équipements. Il faut aussi déterminer la finalité de l'acquisition, car les critères de recherche varient selon les situations (location, résidence principale, maison de vacances). 

Sujet a lire : Comment financer l’achat d’une voiture d’occasion en France ?

La situation géographique et l'environnement doivent également être pris en compte. Enfin, le budget est un élément primordial pour évaluer la faisabilité d’un projet d'achat. Vous trouverez également sur https://www.challenges.fr/patrimoine/investir-en-espagne-l-essentiel-a-savoir-avant-de-se-lancer_776499 l’essentiel à retenir pour investir dans l’immobilier en Espagne.

Le secret d'une recherche immobilière réussie

Il est pratique d'utiliser internet pour trouver un bien immobilier en Espagne. Mais, méfiez-vous des annonces trompeuses avec des photos ou descriptions inexactes. La visite est essentielle pour un achat fiable. Toutefois, cela peut être difficile si vous êtes loin avec des contraintes de temps et de coûts.

Cela peut vous intéresser : Gestion locative en ligne : une meilleure gestion de vos biens

La stratégie pour acheter à un prix avantageux

Les prix immobiliers sont négociables et peuvent varier selon le vendeur ou l'agence. Certaines agences peuvent surévaluer les prix en profitant du manque de connaissances des acheteurs étrangers. Il faut se tenir informé des tarifs pratiqués sur le marché de l'immobilier.

Garantie de la situation du bien immobilier

Avant de procéder à l'achat du bien immobilier concerné, il est primordial de vous assurer de sa conformité et de son absence de charges. Pour ce faire, vous devrez vous informer sur la situation du bien en effectuant différentes vérifications telles que :

  • La consultation du registre de la propriété pour vérifier que tout est en ordre
  • Le paiement du dernier impôt foncier (IBI)
  • L’accès aux procès-verbaux les plus récents de l'assemblée des copropriétaires

En outre, il faudrait prendre en compte la situation urbanistique du bien. Vous devez vous assurer qu'il n'est pas affecté par un plan d'urbanisme. Tous les permis requis sont en règle.

Compte courant et NIE : les points clés à connaître pour les expatriés

Selon la législation espagnole en vigueur, les acheteurs étrangers doivent se munir d'un NIE (Numéro Identifiant étranger). Celui-ci leur permet de procéder à l'acquisition d'un bien immobilier. Bien qu'il ne soit pas impératif d'ouvrir un compte bancaire en Espagne, il est vivement conseillé d'en avoir un. En effet, le règlement des impôts et des frais relatifs à l'achat doit être effectué depuis un compte bancaire domicilié en Espagne.

Les démarches incontournables pour acquérir un bien immobilier en Espagne

Pour réserver temporairement un bien, vous pouvez verser une somme modeste appelée "Paga y Señal" (entre 1000 € et 3000 €). Cela engage le vendeur à retirer le bien du marché pour un temps limité. Le contrat de compromis de vente ou "Arras" est un document. Ce document confirme l'engagement de l'acheteur et du vendeur pour acheter ou vendre le bien au prix convenu, avec un acompte d'environ 10 %. 

Le contrat devrait faire l’objet d’une vérification par un avocat. Enfin, l'acte d'achat notarié ou "Escritura" est certifié par un notaire et permet de finaliser l'achat. Le paiement des frais de notaire s’effectue au moment de la signature de l'acte

Copyright 2024. Tous Droits Réservés