Quels sont les éléments du diagnostic immobilier Paris et 'île-de-France ?

Pour acquérir un logement, il faut porter une attention à différents aspects du bien. L’acheteur analysera d’abord ses qualités avant de conclure l’achat. Pour protéger l’acheteur, la loi exige que le vendeur respecte les lois de l’immobilier. Il doit présenter un diagnostic de son immobilier. En quoi cela consiste-t-il ?

Diagnostic immobilier : comment le définir ?

Le diagnostic immobilier sert à analyser la qualité d’un bien ? Il s’agit d’un état des lieux approfondi qui tient compte des aspects techniques de la propriété. Ce diagnostic est généralement requis durant la vente et la mise en location. Les professionnels contrôlent divers critères que sont :

Cela peut vous intéresser : Comment intégrer les principes de l’économie circulaire dans la construction immobilière ?

  • Le risque d’exposition au plomb ;
  • La DPE ou performance énergétique du bien ;
  • L’état de l’installation du gaz et de l’installation électrique ;
  • La présence d’amiante (ou non) ;
  • L’état des risques de pollutions, risques naturels, technologiques ;
  •  …

Le diagnostic vise également à évaluer la présence de termite, les bruits ainsi que l’état de l’installation dédiée à l’assainissement. Si vous voulez puiser d’autres informations au sujet de ce diagnostic, rendez-vous sur https://heydiag.fr/diagnostic-de-performance-energetique-dpe-paris

Pourquoi le Diagnostic immobilier Paris et 'île-de-France est-il indispensable ?

Le diagnostic immobilier revêt un caractère obligatoire. Il sert à garantir la sécurité des personnes, des biens, la décence du logement, la santé publique, le respect de la sphère environnementale.

Sujet a lire : Estimation viagère à Paris : principe, conditions et calcul

Le DPE qui parle de la performance énergétique de l’immeuble ou de la maison est obligatoire. Et il n’est pas possible de vendre son bien sans ce document à l’appui. Le propriétaire des lieux peut solliciter des professionnels afin que ces derniers puissent jeter un œil au diagnostic établi.

Que faut-il diagnostiquer avant de vendre un logement ?

Les diagnostics obligatoires varient en fonction de la nature du bien, de la date du permis, de la localisation géographique…

Voici quelques diagnostics qu’il ne faut surtout pas négliger :

Le diagnostic amiante 

Il indique la présence ou l’absence d’amiante, cette substance toxique que l’on utilisait jadis dans la construction. Le diagnostic amiante est obligatoirement joint au dossier de vente.

Le diagnostic plomb 

Le plomb est un matériau à risque pour les enfants et les femmes enceintes. Son utilisation dans la construction est prohibée depuis de nombreuses années. Le diagnostic plomb est aussi exigible au moment de la vente.

Le diagnostic termites 

Ce diagnostic permet de certifier l’absence de termites sur les lieux. Ces insectes ont cette fâcheuse tendance à s’attaquer au bois. Ils menacent alors certains types de logements. Ce diagnostic est aussi indispensable.

Le diagnostic gaz 

Le vendeur est tenu d’informer l’acheteur de l’état des différentes installations de gaz. Ce diagnostic répond aux besoins de sécurité. Certes, les fuites de gaz sont à l’origine d’un grand nombre d’accidents domestiques.

Le diagnostic électricité 

Assez récent (2009), ce diagnostic prévoit que les vendeurs doivent solliciter un diagnostiqueur certifié pour avoir un document (sur les installations électriques) à joindre à l’acte de vente ou promesse de vente.

Le diagnostic de mesurage de la Loi Carrez 

Ce type de diagnostic consiste en une attestation de superficie de la surface du logement. Cette mesure est indispensable à l’acheteur, car le prix du mètre carré est différent au sein de chaque région.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés