Guide sur le compte résultat différentiel

Si vous êtes des dirigeants d’entreprises cherchant à suivre les différents indicateurs et à contrôler la gestion de votre entreprise, il est essentiel de recourir au compte de résultat différentiel. Il s’agit d’un état financier utilisé pour mettre en évidence les charges supportées par votre entreprise, évaluer sa santé financière, calculer sa marge sur coût variable et déterminer son seuil de rentabilité. Cet article vous présente la définition d’un compte de résultat différentiel ainsi que les éléments qui le composent. 

Qu’est-ce qu’un compte résultat différentiel ?

Le compte de résultat différentiel est un document présenté sous forme de tableau, ayant pour objectif de déterminer la marge sur coûts variables et le résultat net de l’entreprise. Dans sa réalisation, le comptable soustrait de nombreux éléments du chiffre d’affaires réalisé pendant l’exercice, y compris les charges fixes et les charges variables. Comparable au bilan prévisionnel d’un business plan, le chef d’entreprise considère le compte de résultat différentiel comme un outil de gestion essentiel. Grâce à ce tableau, il peut analyser avec précision le financement des charges fixes et variables, examinant chaque activité de la société pour prendre des décisions éclairées. De plus, ce compte de résultat différentiel lui permet de garantir le respect des dépenses prévisionnelles conformément aux budgets établis en début d’exercice. Si cette explication n'est pas suffisante, vous pouvez trouver plus d’informations sur le compte de résultat différentiel via ce lien par exemple.

Dans le meme genre : Comment renforcer la sécurité de vos cartes bancaires ?

Les éléments qui constituent le compte de résultat différentiel

Le compte de résultat différentiel dépend essentiellement de plusieurs informations qui proviennent de la comptabilité de l’entreprise dans le but de fournir des données précises au dirigeant. Voici donc les éléments qui constituent le compte de résultat différentiel :

Le chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires coïncide à la totalité des produits d’exploitation de l’entreprise en additionnant l’ensemble des recettes comme la vente de marchandises et la prestation de services. Cependant, le calcul du chiffre d’affaires hors taxes se fait comme suit : 

A lire en complément : Comment avoir accès à son compte Agora06 ?

Chiffres d’affaires HT = Quantité de produits/de services vendus X Prix unitaire.

Les charges variables

Les charges variables synchronisent aux coûts qui fluctuent selon le chiffre d’affaires et le volume d’activité de l’entreprise en ne se limitant pas juste aux achats de matières premières ou de marchandises. Voici quelques listes des exemples de charges variables :

  • Les commissions sur vente ;
  • Les frais de distribution ;
  • La rémunération variable du personnel ;
  • Le frais de déplacement ;
  • Les frais bancaires. 

La marge sur coût variable

La marge sur coût variable est en général abrégée en M/CV ou en Ms CV. Elle convient à la différence entre le chiffre d’affaires et les coûts variables en mesurant la capacité du chiffre d’affaires et en dégageant une marge afin de couvrir les charges variables. En ce qui concerne le calcul de la marge sur coût variable,

M/CV = chiffres d’affaires – coûts variables.

Les charges fixes

Contrairement aux charges variables, les charges fixes demeurent constantes, indépendamment du niveau d’activité de l’entreprise, ce qui facilite l'estimation des coûts fixes.

Le résultat net

Le résultat net correspond aux bénéfices réalisés par l’entreprise au cours de l’exercice, obtenus en déduisant les charges fixes de la marge sur coût variable. Si le résultat net est négatif, cela signifie que la société subit des pertes et que son activité n’est pas rentable. 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés